Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Automobile 24 Heures du Mans : un moteur Alpine dès 2013

2 05.03.2013 12:22
L’écurie Signatech, partenaire de Nissan, sera motorisée par un bloc Alpine aux 24 Heures. Une stratégie rendue possible grâce à l’esprit de groupe qui règne entre Renault (vainqueur en 1978 avec l’A442B) et Nissan.

L’écurie Signatech, partenaire de Nissan, sera motorisée par un bloc Alpine aux 24 Heures. Une stratégie rendue possible grâce à l’esprit de groupe qui règne entre Renault (vainqueur en 1978 avec l’A442B) et Nissan.

Photo DR

La marque sportive de Renault devrait revenir cette année aux 24 Heures du Mans par le biais d’un Prototype-LMP2 déjà existant de l’écurie française Signatech. L’annonce officielle est imminente.

Depuis que Renault a officialisé la renaissance de la mythique Alpine, en novembre dernier, avec le concours de Caterham, les supputations vont bon train sur la définition de ce futur produit. Le premier modèle (GT) issu de cette collaboration pourrait apparaître sur le marché dynamique des voitures de sport d’ici trois ou quatre ans… 

Couleur Bleu de France

Pourtant, Alpine devrait être de retour dans la course dès cette année, qui plus est sous le capot d’un proto LMP2. Serait-ce un simple coup de marketing où, plus sûrement, le début d’une nouvelle aventure ? Depuis l’annonce par Carlos Ghosn de l’engagement d’une Nissan 100 % électrique aux 24 Heures 2014 (56e stand), chacun se met à rêver du retour de l’autre marque du groupe, Renault (vainqueur en 1978), sur la grande scène de l’endurance.

D’autant que depuis le départ de Peugeot il manque une marque française. Ainsi, Nissan qui à déjà un pied en endurance via ses blocs V8 pour la catégorie LMP2 (17 des 22 engagés) et qui envisage à terme de s’imposer dans la catégorie reine (LMP1), entend faire profiter Alpine en LMP2.

Une relation de cause à effet ?

Concrètement, en juin prochain, l’écurie française Signatech (basée à Magny-Cours) devrait être motorisée par un bloc Alpine aux 24 Heures et dans le championnat « European Le Mans Series » qui est organisé cette année dans le cadre des meetings « World Serie by Renault ». Simple coïncidence ?

A l’heure actuelle, c’est un bloc Nissan qui équipe les châssis Oreca de l’équipe Signatech dirigée par Philippe Sinault. Pour la petite histoire le Musée des 24 Heures, en collaboration avec « Renault Classic », a prévu une exposition « De Renault à Alpine » du 18 avril au 30 septembre. Bref, vendredi prochain, à l’occasion « d’une importante communication » au siège de l’ACO, le Président Pierre Fillon confirmera peut-être cette nouvelle très attendue.

Echos des paddocks

Et de deux pour OAK Racing. Après avoir officialisé le trio Brundle-Pla-Heinemeier Hansson sur la Morgan-Nissan n°24, l’écurie sarthoise Oak Racing vient d’annoncer que le Belge Baguette, le Britannique Martin Plowman et le Mexicain Ricardo Gonzalez seraient associés sur l’autre Morgan LMP2 (n°35) engagée aux 24 Heures et en championnat du monde.

GreenGT au Castellet. Les engagés de l’ELMS et du WEC ont rendez-vous à la fin du mois au circuit Paul-Ricard pour des essais officiels. A ce titre, la GreenGT (voiture à hydrogène), invitée dans le 56e stand, sera de la partie.

La DeltaWing argentée. Pour les 12 Heures de Sebring la nouvelle DeltaWing sera présentée dans sa nouvelle livrée argentée suite au retrait de l’ancien partenaire motoriste Nissan. Désormais propulsé par un moteur Elan, le proto hybride a troqué ses Michelin pour des Bridgestone.

Dams en Espagne. L’écurie sarthoise, championne en titre du GP2 (antichambre de la F1), participe actuellement des essais à Barcelone avec ses deux pilotes Stéphane Richelmi et Marcus Ericsson.

Bruno PALMET

Commentaires (2)

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.