Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Saint-Denis Assaut : une femme se fait exploser

8 18.11.2015 10:47
  • Photo AFP

    Cinq jours après les attentats de Paris, un assaut policier d'ampleur a été lancé mercredi avant l'aube à Saint-Denis.

  • Photo AFP

    Cinq jours après les attentats de Paris, un assaut policier d'ampleur a été lancé mercredi avant l'aube à Saint-Denis.

  • Photo AFP

    Cinq jours après les attentats de Paris, un assaut policier d'ampleur a été lancé mercredi avant l'aube à Saint-Denis.

Cinq jours après les attentats de Paris, un assaut policier d'ampleur a été lancé mercredi avant l'aube à Saint-Denis, en proche banlieue parisienne, ciblant Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des tueries qui ont fait 129 morts vendredi. 

Selon des sources policières, au moins deux forcenés sont morts dont une femme qui s'est fait exploser, un acte sans précédent en France.

Elle "a activé son gilet explosif au début de l'assaut", a annoncé le procureur de la République de Paris, ne confirmant à ce stade que ce décès. 

Les policiers d'élite du Raid ont extrait trois hommes de l'appartement, immédiatement placés en garde à vue, a précisé le procureur.

Un homme et une femme ont également été interpellés à proximité immédiate de l'appartement et aussi placés en garde à vue. 

Dans le quartier bouclé par des policiers et des soldats munis d'armes automatiques, de casques et de gilets pare-balles, une journaliste de l'AFP a vu les forces de l'ordre emmener un homme qui dit avoir hébergé deux personnes "qui venaient de Belgique" dans l'appartement visé par l'assaut, et une de ses amies. 

 


LiveBFMTV par BFMTV

Au moins trois policiers ont été blessés au cours de l'assaut, lancé vers 4 h 20 par la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire et le Raid. 

François Hollande suit les développements dans son bureau à l'Elysée avec le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. 

Selon une source policière, la cible de l'assaut est Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attentats de vendredi. Membre de l'organisation Etat islamique (EI), qui a revendiqué les attentats de Paris et Saint-Denis.

Dès 4h25

Ce jihadiste belge de 28 ans, surnommé Abou Omar Soussi ou Abou Omar al-Baljiki, est recherché depuis janvier, soupçonné d'avoir également projeté des attentats en Belgique. 

A Saint-Denis, Alexia, qui se trouvait à sa fenêtre, a entendu "des tirs à partir de 4 h 25, des +boum+ comme des grenades puis des rafales intermittentes", a-t-elle raconté. 

"On se croirait en guerre", s'est alarmée Hayat, 26 ans, qui avait passé la nuit chez des amis, rue du Corbillon. "J'aurais jamais pensé que des terroristes puissent se cacher ici". 

Le métro et les lignes de tramway desservant la ville ont été arrêtés et les établissements scolaires du centre-ville sont fermés, les habitants étant priés de ne pas sortir de chez eux. 

Une vidéo

Salah Abdeslam, 26 ans, soupçonné d'avoir été l'un des tireurs qui ont mitraillé vendredi soir les terrasses de cafés et restaurants parisiens, avec son frère Brahim Abdeslam, qui s'est fait exploser, est aussi toujours activement recherché, notamment en Belgique, où les attaques ont été organisées selon les autorités. 

Les enquêteurs disposent par ailleurs d'une vidéo accréditant l'existence d'un autre assaillant dans leur commando qui circulait à bord d'une Seat noire. Il pourrait être lui aussi en fuite. 

Deux complices présumés ont par ailleurs été arrêtés samedi dans le quartier bruxellois de Molenbeek, plaque tournante du jihadisme, et inculpés par la justice belge pour "attentat terroriste". Ces deux hommes, Mohammed Amri, 27 ans, et Hamza Attou, 20 ans, sont aussi soupçonnés d'avoir exfiltré Salah Abdeslam en Belgique après les tueries. 

Plusieurs kamikazes identifiés

Les trois équipes coordonnées de jihadistes, qui ont fait 129 morts (dont 117 ont été identifiés) et 352 blessés (221 encore hospitalisés dont 57 en réanimation), auraient ainsi été composées de neuf hommes: trois kamikazes aux abords du Stade de France à Saint-Denis, trois autres dans la salle de spectacles du Bataclan et trois assaillants pour les terrasses de bars et restaurants dans la capitale. 

Plusieurs kamikazes ont déjà été identifiés, tous français: Samy Amimour (28 ans), Omar Ismaïl Mostefaï (29 ans), Bilal Hadfi (20 ans) et Brahim Abdeslam (31 ans). 

Mostefaï, Amimour et Hadfi se sont rendus en Syrie. C'est probablement le cas aussi des deux frères Abdeslam. 

Photo diffusée

Les policiers ont aussi diffusé la photo d'un des kamikazes du Stade de France, dans le cadre d'un appel à témoins, pour obtenir des informations sur cet homme passé par la Grèce cet automne. On a retrouvé près de son cadavre un passeport syrien dont l'identité correspond à celle d'un soldat de Bachar al-Assad tué il y a plusieurs mois. 

Autre jihadiste français qui intéresse les enquêteurs: Fabien Clain, 35 ans, vieux routier toulousain des filières radicales, qui a revendiqué au nom de l'EI dans un enregistrement les attaques parisiennes. 

Sur le plan politique, l'ambiance est de moins en moins à l'union nationale malgré un relatif consensus autour de la réponse sécuritaire portée par François Hollande.

Commentaires (8)

A FIFI 72
leprado13 mer, 18/11/2015 - 19:02

Je pense que vous inversez les rôles, ce sont les islamistes qui alimentent les faits divers, ce sont eux qui nous attaquent. De plus, on sait maintenant où ils dénichent leurs futurs terroristes dans leurs belles mosquées avec leurs imans radicaux. Alors quand allons nous fermées celles-ci. FIFI 72 continuez à les défendre, d'une on verra aux futures élections le résultat et de deux on vous offrira un aller simple pour Raqqa, vous irez voir vos amis....Vous me rappelez des gens que la France a connu il y a 70 ans...pas ceux entré au panthéon.

Le FN a sa part de responsabilité
fifi72 mer, 18/11/2015 - 21:19

En réponse à leprado13 - A FIFI 72

Le FN et le nationalisme en Europe ont leurs parts de responsabilité et font le jeu Deash. Ce n'est pas pas ma conclusion celle mais des spécialistes des problèmes liés a l'islam.
A force de faire volontairement l'amalgame entre l'islam et les terroristes de Deash, vous cherchez a diviser les hommes et femmes de ce pays quelques soit leur culture, religion et couleur de peau. Deash récupère cette jeunesse en leurs disant, vous pensiez être français et avoir votre place en France, alors que la France vous renie. Rejoignez nous car on vous promet un monde meilleur et hop, le jeune en recherche d'identité tombe dans le piège. lavage de cerveau, entrainement militaire en Syrie et retour en en Europe occidentale pour des actes de terrorismes.

Alors je reconnais que la solidarité envers la France dans le monde entier ne puisse vous plaire car elle rassemble les peuples de toutes confessions et ethnies pour dire stop a la haine et dire que l'on veut vivre ensemble dans la paix. Alors que cette haine, vous l'entretenez car elle est votre fond de commerce pour récupérer des voix .

Et SVP, ne faite pas référence a ce qu'a connu la France, il y a 70 ans car l’extrême droite était du côté des nazis et collabos mais certainement des résistants. Les troupes composées de musulmans algériens, tunisiens et des autres colonies françaises étaient envoyé au premier plan sur le front pour défendre notre pays. Revoyez votre histoire mon ami dont la période de Pétain.

En se qui concerne d'aller voir mes amis, je n'ai pas a me déplacer car ils vivent autour de moi, dans mon quartier, dans les commerces, dans des associations ou lors des rencontres inter-culturels et précédemment a l'usine, qu'ils soient, blanc, noir, catholique, musulman ou athée. Et c'est ensemble que l'on continuera a vivre notre amitié au nez et à la barbe des fachos.

aller simple pour la Syrie
forhand mer, 18/11/2015 - 16:36

Je propose qu'on offre un aller simple pour la Syrie à toutes les accros au voile intégral qui font de la provocation au Mans comme ailleurs en France ! Ca nous reposerait, nous, mais aussi la police qui ne se fatigue même plus à verbaliser et qui a vraiment autre chose à faire.
Comment voulez vous ne pas répondre à ces provocations ?

TSUNAMI EN PREVISION On
Orwellement vôtre mer, 18/11/2015 - 11:46

TSUNAMI EN PREVISION

On demande au troupeau de rester dans la bergerie, et on met tous les moyens pour traquer le loup en fuite.

Mais que va faire le gouvernement contre les autres meutes ?

Hier la minute de silence, sifflée dans la plupart des prisons françaises !
Sifflée aussi par les supporters Turcs lors d'un match de foot contre l'Allemagne !
Inutile de parler des réseaux sociaux, ou des milliers de messages anti Français font surfaces.

Je discutais hier, avec différentes personnes ( inconnues ) au marché, je peux vous dire qu'elles sont pour des mesures radicales . le FN à coté joue dans la cours des bisounours .

Le vote au régional va refléter ce sentiment, c'est un tsunami qui se prépare.

Je vous invite a plus de prudence
fifi72 mer, 18/11/2015 - 15:29

En réponse à Orwellement vôtre - TSUNAMI EN PREVISION On

Je me demande si vous ne souhaiteriez pas voir la situation s’aggraver plus, toujours dans le but d'alimenter votre fond de commerce. En effet, ces événements font la preuve que ces barbares n'ont rien avoir avec la religion qui revendiquent et que l'effet de monter une partie de la population contre une autre n'obtient pas les résultats que vous espériez. Alors je vous appelle a plus de prudence car vous nous aviez annoncé déjà un tsunami aux départementales, ce qui s'est traduit par quelques strapontins (0 élu en pays de Loire). Vous pourrez tirer les conclusions au soir du deuxième tour mais en attendant, ayez un peu de dignité pour reconnaître le travail fait par tous les acteurs qui agissent, qu'ils soient au ministère de l'intérieur ou directement sur le terrain.

Félicitation
fifi72 mer, 18/11/2015 - 11:21

Je voudrais saluer le travail des polices française et belge pour leurs coordinations, leurs efficacités dans cette enquête et la vitesse de réaction dont elles ont fait preuve .

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.