Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Athlétisme Encore du rififi dans les rangs d'Endurance 72

0 01.12.2014 23:05
Derrière les résultats sportifs du club, les tensions sont vives en interne.

Derrière les résultats sportifs du club, les tensions sont vives en interne.

Extérieur

Si le club de running manceau n’a jamais affiché autant d’ambitions sportives, fort de son contingent d’athlètes élites de tout premier plan, ça grince encore en coulisse du côté d’une partie des dirigeants défendant la cause des licenciés lambda.

La vie n’est jamais vraiment un long fleuve tranquille à Endurance 72. On croyait pourtant que le club manceau dirigé par Régis Pernet depuis 2011 avait tourné le dos à ses guéguerres intestines qui avaient miné l’association en 2010-2011. Des tensions qui avaient fini par s’estomper suite aux départs de tout un groupe d’athlètes dissidents, dont le noyau dur créa dans la foulée le club de Free Run 72 (lequel est, depuis, parti s’implanter en Touraine).
Depuis bientôt deux mois, des frictions entre les hauts responsables du bureau de direction, commandé par le président Régis Pernet et le manager général Jean-Michel Jarry, et des membres du conseil d’administration, sèment la zizanie au sein de la famille « endurancienne ».

Résultats de l’audit financier ce mercredi
Au cœur de la discorde, la gestion financière des dirigeants et la répartition des « richesses » brassées par le club.
Certains administrateurs, reprochent notamment à Régis Pernet et consorts, au-delà du manque de transparence, d’allouer une partie trop conséquence du budget de la structure - s’élevant autour de 200 000 euros -  au pole « élite », sous la forme entre autres de primes, dédommagements et autres soutiens pécuniaires attribués aux athlètes des équipes premières. Et ce, au détriment de la majorité des sociétaires du club, dits « amateurs » ou « joggeurs ».
Une attaque à laquelle les principaux dirigeants opposent la logique économique, selon laquelle ce sont avant tout les résultats des athlètes en compétition qui attirent et intéressent les partenaires financiers.
Mais le mouvement de contestation va bien plus loin puisque suite à un contrôle des pratiques financières du club, mené le mois dernier par l’Urssaf, une étude des comptes du club a été diligentée auprès du cabinet d’expertise comptable KPMG.
Les conclusions de l’audit réalisé par le commissaire aux comptes doivent être rendues et communiquées ce mercredi soir aux membres du conseil d’administration d’Endurance 72.


Alexis BABIN

Paru ce lundi 1er décembre dans le cahier sports du Maine Libre.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.