Corée du Nord: début d'une réunion du parti censée adouber l'héritier de Kim

0 21.11.2011 14:16

Une réunion exceptionnelle du parti communiste nord-coréen, censée adouber l'héritier du leader Kim Jong-Il, s'est ouverte mardi à Pyongyang quelques heures après la promotion au rang de général de Kim Jong-Un, le dauphin âgé de seulement 27 ans.Même si officiellement rien n'a été déclaré à ce sujet, cette réunion, la première depuis 30 ans, semble destinée à préparer la succession de Kim Jong-Il, 68 ans, à la santé chancelante depuis une attaque cérébrale en août 2008.La réunion s'est ouverte alors que quelques heures plus tôt, Kim Jong-Un a été promu au rang de général quatre étoiles, le confortant dans son statut de successeur présumé, ont annoncé les médias officiels nord-coréens, qui mentionnaient pour la première fois son nom.Selon les analystes, cette promotion du fils cadet des Kim, éduqué en Suisse, rend quasiment certaine son arrivée, à terme, aux commandes de ce régime stalinien.A l'ouverture de la réunion, Kim Jong-Il a été reconduit comme secrétaire général du Parti des travailleurs de Corée, "dans un tonnerre d'applaudissements", selon la télévision d'Etat citée par l'agence sud-coréenne Yonhap."Sa réélection est l'expression du soutien et de la confiance absolue de tous les membres du parti et du peuple", a rapporté l'agence nord-coréenne KCNA.Outre Kim Jong-Un, la soeur du dirigeant nord-coréen, Kim Kyong-Hui, a également été promue au rang de général quatre étoiles, a précisé KCNA.Kim Kyoung-Hui, 64 ans, est l'épouse de Jang Song-Thaek, l'homme considéré comme le plus puissant du régime après Kim Jong-Il en tant que premier vice-président de la Commission nationale de la défense.La soeur, qui a la haute main sur l'industrie légère du pays, et son mari pourraient exercer une sorte de "régence" pour le jeune fils inexpérimenté, au cas où Kim Jong-Il meure ou doive abandonner complètement le pouvoir pour des raisons de santé, estiment les analystes.Cette conférence du Parti des Travailleurs, qualifiée d'"historique" par l'agence KCNA, était initialement prévue pour début septembre. Les raisons de son report n'ont pas été divulguées.Pour l'occasion, Pyongyang a préparé le défilé militaire le plus important de son histoire, selon des sources nord-coréennes citées par des médias de Séoul.A l'ouverture de cette réunion exceptionnelle, les médias ont diffusé des photos de délégués, en costume ou uniforme militaire, arrivant sur place."Longue vie à l'idéologie révolutionnaire du grand leader, le camarade Kim Il-Sung", clamait une immense bannière, en référence au fondateur du régime, père du numéro un actuel, mort en 1994 mais proclamé président éternel.La dernière réunion officielle des responsables du parti, en 1980, avait confirmé Kim Jong-Il comme successeur de son père Kim Il-Sung.Pour Yang Moo-Jin, spécialiste de la Corée du Nord à l'Université de Séoul, "la promotion de Kim Jong-Un (au rang de général) signifie qu'il est assurément le successeur"."Il pourrait se produire des dissensions au sein du pouvoir mais un coup d'état militaire ou tout autre bouleversement est peu envisageable car les élites estiment être, avec les Kim, dans le même bateau", a ajouté M. Yang.Selon Paik Hak-Soon, de l'Institut Sejong, Jong-Un pourrait être nommé au présidium et à la commission militaire centrale.La rapidité de ce processus "est le signal apparent que la santé de Kim Jong-Il décline rapidement. Sinon, il n'aurait jamais promu son fils aussi vite, inquiet de devenir lui-même un canard boiteux".Selon le Daily NK, un journal sur internet, rédigé à Séoul par des transfuges nord-coréens, la conférence ne devrait durer qu'une journée, en raison de l'état de santé de Kim Jong-Il.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.