Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Arnage De nouveaux logements sociaux en chantier

12 15.07.2015 11:33
Les maisons individuelles sont quasiment achevées, les logements intermédiaires en cours de construction.

Les maisons individuelles sont quasiment achevées, les logements intermédiaires en cours de construction.

Photo "Le Maine Libre"

Vingt-trois logements sont en chantier à Arnage. Ils arrivent à point nommé pour remplir les écoles. Les premières livraisons, prévues d’abord début 2016, ont été avancées à la rentrée.

La Mancelle d’habitation et le promoteur ont été un peu pressés par le maire Thierry Cozic. « Cette année encore, nous sommes passés tout près d’une fermeture de classe. Il y a une vraie difficulté à remplir nos écoles. L’arrivée de logements locatifs va favoriser celle de familles avec enfants, susceptibles d’être scolarisés », espère-t-il. « C’était important pour nous de pouvoir accueillir de nouveaux locataires dès la rentrée des classes. »

Retrouvez l'intégralité de notre article dans "Le Maine Libre" de ce mercredi 15 juillet. A lire également en version numérique en cliquant ici

Commentaires (12)

@fifi72
forhand jeu, 16/07/2015 - 17:26

@fifi72
Mais qui êtes vous pour me juger "être inférieur"???? LOL

Faîtes attention la grenouille va exploser parce qu'elle a beaucoup trop d'air dans ses pseudos raisonnements!

a forhand
fifi72 jeu, 16/07/2015 - 15:09

Qui êtes vous pour qualifier les gens pauvres de sales, bruyants et impolis. Faut-il que vous soyez vous ou vos proches confrontés à cette misère pour comprendre que ces personnes sont tout aussi dignes et respectables que bien des personnes riches. La misère prenant de plus en plus de place dans notre société, sachez que la grande majorité des habitants aimerait aussi accéder a la propriété mais n'ont pas d'autre solution que de rester dans leur HLM. Vous pourriez bien en apprendre sur l'être humain lorsque celui ci lutte au quotidien pour rester la tête hors de l'eau alors que d'autres se complaisent a les faire couler. Seriez vous aussi un adepte de l'unique existence sur cette terre que des gens appartenant à la race supérieure. Soyez sur que par vos raisonnements en qualifiant les pauvres tel que vous l'avez fait, vous êtes un être inférieur.

@fifi72
forhand jeu, 16/07/2015 - 10:23

@fifi72
"Si vous avez une solution pour obliger un propriétaire a céder un bien (immeuble,appartement, usine et autres) et permettre la réhabilitation en logements sociaux, cela m’intéresse. "
Fifi 72 ou la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf !

Fifi 72 prend le problème à l'envers. Il faut convaincre les riches d'acheter un bien et vivre auprès de gens pauvres, sales, bruyants, impolis, .... tout en conservant à leur bien une valeur vénale respectable.
Fifi 72 essayez donc d'y réfléchir et vous comprendrez peut -être enfin à quel point tout vos rabachages permanents sont ridicules .
Pourquoi les finances publiques devraient elles financer la propriété privée ? La durée d'occupation d'un HLM devrait être limitée dans le temps. Personne ne devrait être autorisé à occuper un HLM toute sa vie. Ce comportement se substitue à l'achat d'un bien et nuit au marché immobilier. Et si encore les occupants avaient un minimum de respect pour leur HLM et son environnement !?!?
La saleté au pied des tours encouragera surement des riches à acheter à côté, dans le monde fifi72. LOL

"Architecte et urbanisme
Pandore mer, 15/07/2015 - 22:33

"Architecte et urbanisme compétents " ....

On peut se poser des questions :

Quand un urbaniste, oriente toutes les façades d'un lotissement plein Est.
Quand un architecte construit une maison avec plusieurs baies vitrées, plein sud, sans auvent ....

le propriétaire cède quand il vend un bien
1alain mer, 15/07/2015 - 20:51

Mais je pense qu'il faut éviter tout quartier et immeuble de logements sociaux .
Il faut aussi s'intéresser aux expériences qui ont été faites ailleurs et aussi s'en remettre aux gens compétents, formés pour ça: urbanistes, architectes, géographes il y a plein de gens très compétents pour répondre à ces questions avant de faire de commettre des erreurs.

A messieurs les diseurs
fifi72 mer, 15/07/2015 - 20:46

Si vous avez une solution pour obliger un propriétaire a céder un bien (immeuble,appartement, usine et autres) et permettre la réhabilitation en logements sociaux, cela m’intéresse. Si vous avez une solution pour loger en répartissant les plus défavorisés dans les centres villes et non en les concentrant en périphérie, cela m' intéresse aussi. Si vous avez une solution pour qu'il y ai autant de logements sociaux dans les quartiers riches et les villes riches que dans les quartiers et villes modestes, c'est super et je suis aussi très intéressé. Oui, on peut toujours rêver qu'il n'y ai plus de ghetto et qu'il y ai une meilleur répartition des différentes couches sociales et que les gens puissent vivre ensemble en toute harmonie, mais en attendant la concrétisation de vos propositions, le pays doit continuer a construire pour diminuer le nombre de familles qui vivent dans des logements insalubres tout en enrichissant des propriétaires sans scrupule, mais aussi pour loger ceux que les aléas de la vie ont mis à la rue sans que cela soit leur choix.
En FRANCE, la misère ne gène pas les braves gens dès l'instant que cette misère n' habite pas au pied de chez eux.

Les logements "sociaux", un
Pandore mer, 15/07/2015 - 19:28

Les logements "sociaux", un euphémisme de plus de la novlangue politicienne .

Même si l'architecture est importante, cela ne change rien !
Il suffit de regarder dans les pays nordiques, les éco-quartiers destinés aux "plus démunis " ravagés par les incivilités et vandalisations .
Hier soir, en région Parisienne, une médiathèque récemment reconstruite après un incendie, a étè de nouveau incendié !

En revanche, dans les pays de l'Est, les barres d'HLM sont tristes, mais PROPRES . Les gens y vivent paisiblement, en SECURITE, comme cela se faisait en France dans les années 60.

Mais que s'est il passé depuis en France ? chut, faut pas le dire !

Sans rentrer dans la polémique politicarde
1alain mer, 15/07/2015 - 18:59

Qui n'a aucun intérêt. le logement social est une notion qui mérite plus que "je construis tel pourcentage de logement social par nombre d'habitant". la quartier de logement social, ça fait juste 50 ans qu'on sait que ça ne marche pas. Pourtant il n' y a qu'en France qu'on continue à construire des lots groupés de logement sociaux.
Je m'explique: ça concentre les problèmes, sociaux, économiques, sans rien résoudre, au contraire. ça pénalise et stigmatise en premier les locataires. Un lot de logement social fait forcément le vide autour de lui. Cela attire et concentre une population fragile rien de plus.
Les parquer à la campagne dans des lotissements plus que douteux en terme d'architecture, m'interroge au niveau du cadre de vie pour le village en premier lieu et pour les locataires en second lieu. ça s'appelle du mitage, soit du semi-urbain, ou fausse campagne. ça consomme de la terre agricole, tout cela sans tissu économique, sans service à part un super-marché qui va se coller là-dedans pour pallier le manque de lieux et service publique.
Qu'on utilise la construction de logements sociaux en Sarthe pour éviter les fermetures de classe à la campagne me parait une abhérration. C'est pourtant à chaque fois la réponse des politiques. A chaque problème, allez! construisons du logement social. Ensuite on prendra un air atterré en apprenant le chiffre de la délinquance en Sarthe.
Il y a d'autres solutions il me semble:
réhabiliter les friches industrielles par exemple, en éco-quartier à nette dominance privée avec espaces verts mutualisables. Avec espaces communs prévus. Réhabiliter le centre ville, ( je veux dire avec architectes compétents, pas avec du PVC) au lieu de le détruire pour construire des immeubles moches comme ce qui est en train de se produire en centre ville. Vendre une partie des logements au parc privé , en vendre quelques uns avec aides pour accès à la propriété, financer avec cela la belle réhabilitation de quelques logement sociaux,ça et là pas plus. Pas plus de 10%.Tout cela pour éviter à tout prix la concentration même à l'échelle d'un immeuble de logement social. La facilitation de l'accès à la propriété est bien plus intelligente. L'utilisation du parc privé pour louer la grande quantité de logements vides qui existe au Mans, Vide et à vendre, me parait bien plus utile et intelligent et moins laid que ces pauvres lotissement bas de gamme qui affiche le logement social uniquement par leur aspect. C'est créer des problèmes à venir là où il n'y en a pas.

Ce que ne dit pas le maire
fifi72 mer, 15/07/2015 - 18:29

Arnage a un retard en matière de logements afin de respecter le nombre de logements sociaux défini par la loi au prorata du nombre d'habitants. Donc il est heureux de voir enfin un réajustement se faire, d'autant plus si cela permet d'éviter la fermeture de classe.
Tant qu'aux propos de Daniel, considérer que construire des logements aux plus démunis est inutile, c'est comme d'habitude a ras les pâquerettes et à l'image de son idole a tête blonde. Pauvre France.

Pour fifi
langton jeu, 16/07/2015 - 10:23

En réponse à fifi72 - Ce que ne dit pas le maire

Vous semblez obnubilé par le front national pour le mentionner dans chacune de vos nombreuses interventions sur ce forum.
N'oubliez pas que sans ce parti votre maire préféré ,réélu à la faveur d'une triangulaire ne serait pas à la mairie aujourd'hui.
D'ailleurs n'est ce pas l'espoir de monsieur Hollande,gagner la présidentielle de 2017 à la faveur d'un deuxième tour contre le FN?

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.