Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Des parents refusent la mort programmée de leur bébé de 7 mois au CHU

1 19.06.2015 15:05
Photo archives "Le Courrier de l'ouest"

Photo archives "Le Courrier de l'ouest"

Les parents d'un bébé de sept mois plongé dans le coma depuis une vaccination ont saisi la justice après la décision du CHU d'Angers de mettre un terme à l'aide respiratoire qui maintient leur enfant en vie, affirme la radio RTL vendredi matin.

La petite Ayana est hospitalisée à Angers depuis le début du mois de mai.

Après avoir été prise d'une très forte fièvre au lendemain du vaccin DT-Polio, Ayana a été plongée dans le coma, explique RTL qui a reccueilli et diffusé vendredi matin le témoignage de ses parents.

Au regard de son état qui se détériore de jour en jour, les médecins auraient pris la décision de laisser partir la petite fille en début de semaine prochaine. 

Une décision difficile à accepter pour les parents, domiciliés dans l'Orne.

Le responsable du service de réanimation pédiatrique du CHU d'Angers et le CHU expliquent que la situation clinique de l'enfant est irréversible, mettent en avant la douleur provoquée par le dispositif de respiration artificielle et regrettent que l'affaire ait été portée - sans en avoir été prévenu - devant la justice et les médias, alors qu'un dialogue est engagé depuis 40 jours avec la famille.



Retour et détails sur cette affaire dans Le Courrier de l'Ouest de samedi, à télécharger en cliquant ici

Commentaires (1)

souffrance
forhand sam, 20/06/2015 - 11:31

j'avais lu ailleurs que ce bébé ressentait de très fortes douleurs dues uniquement à son état de santé. Je lis maintenant que ce bébé de 7 mois souffre uniquement de la présence du dispositif qui lui permet de respirer .
C'est différent !
Ca n'apporterait rien de demander l'avis de tout le monde et je crois que comme dans tous les cas de ce genre la médiatisation est nuisible!

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.