Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Allonnes Cross Le Maine Libre : Kejelcha, si jeune et déjà si grand

0 22.11.2015 12:12
Grand favori de l’épreuve des As hommes à Chaoué, Yomif Kejelcha est devenu cette saison une référence mondiale.

Grand favori de l’épreuve des As hommes à Chaoué, Yomif Kejelcha est devenu cette saison une référence mondiale.

Photo archives "Le Maine Libre", Hervé Petitbon

Double vainqueur du cross allonnais, l’Éthiopien Yomif Kejelcha (18 ans) court après un 3e sacre consécutif qui marquerait l’histoire de l’épreuve, en égalant le record de Dominique Chauvelier.

Un record à Chaoué, il en a déjà établi un. Il y a deux ans, en 2013, pour sa première venue en Sarthe. Le premier de ses deux couronnements allonnais, converti à seulement 16 ans. Jamais le cross d’Allonnes n’avait connu plus jeune roi depuis sa création en 1965. Une prouesse qui n’est sans doute pas prête d’être effacée des tablettes du cross sarthois.

Parmi les tout meilleurs au monde sur 5 000 m

Yomif Kejelcha revient cependant en terre allonnaise ce week-end pour s’adjuger un autre record, en tentant de rafler un 3e titre de rang. Seul Dominique Chauvelier y est jusqu’ici parvenu, entre 1980 et 1982. Le célèbre coureur sarthois a même fait mieux en allant chercher un 4e succès en 1988.

Mais en attendant de s’attaquer peut-être un jour à ce record absolu, le jeune surdoué éthiopien a l’opportunité de devenir le second crossman à s’imposer trois fois d’affilée à Chaoué.

Deux Kenyans ont, dans un passé assez récent, échoué dans cette même entreprise. Le dernier en date fut Paul Melly, titré en 2011 et 2012, puis 4e en 2013. Et avant lui, son compatriote Philmon Kemei a triomphé… à trois reprises à Allonnes mais sur quatre ans (victoires en 2000 puis en 2002 et 2000). Il rata la véritable passe de trois en 2004, devancé par l’Ethiopien Yenew.

Un podium en vue à Rio

Cet objectif et ces considérations comptent bien entendu pour Yomif Kejelcha. Même si les ambitions du joyau des hauts plateaux d’Afrique de l’est sont d’une tout autre dimension.

Dans la foulée de son sacre olympique jeunes en Chine l’an passé sur 3 000 m (record personnel à 7’36’’28), l’Éthiopien s’est fait un nom chez les grands en remportant la Diamond league cette saison sur 5 000 m. Jusqu’à pousser l’effronterie en signant le meilleur chrono de la saison, en septembre dernier à Bruxelles (12’ 53"98).

Un tour de force dans la lignée de ses premiers Mondiaux seniors (il est encore junior), à Pékin l’été dernier où il a terminé au pied du podium du 5 000 m (4e en 13’ 52"43). Il n’en reste pas moins le seul et unique insolent à avoir battu cette saison sur la distance sa Majesté Mo Farah, le champion olympique et du monde de la spécialité.
Autant dire que le gamin d’Addis-Abeba, minima pour les JO en poche, fait partie des prétendants au podium olympique en août prochain à Rio.

« Il a forcément quelque chose en plus étant donné les résultats qu’il a à son âge. Il n’a pas que le moteur, il a aussi la tête. Il est très sérieux et sait se préparer aux grandes épreuves et récupérer comme il faut », témoigne Laurent Croenne, coordinateur en France pour une société d’agents d’athlètes dont fait partie Kejelcha.

Le double vainqueur va d’ailleurs débarquer en Sarthe dans une fraîcheur physique certaine. « Il a juste couru et gagné un 4 miles (6,4 km) à Groningen en Hollande (le 11 octobre, en 17’21, NDLR). »

À 18 ans, Yomif Kejelcha a tout d’un futur grand. Mais la comparaison avec ses illustres compatriotes : Gebreselassie et Békélé, apparaît prématurée. « Il a fait une saison exceptionnelle. Il découvre encore ses capacités et il vient de faire sa première saison sur 5 000 m. Donc, il est trop tôt pour savoir jusqu’où il est capable d’aller ou quand il passera sur les distances supérieures (10 000 m, marathon) », tempère Croenne. On sait en tout cas que le filiforme éthiopien court déjà le 10 km en 28’13.

Alexis BABIN

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.