Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sarthe Les actions nocturnes des agriculteurs diversement appréciées

6 02.07.2015 17:23
A La Flèche, plusieurs actions ont été menées contre Aldi, Leclerc, U Express, Lidl et Carrefour.

A La Flèche, plusieurs actions ont été menées contre Aldi, Leclerc, U Express, Lidl et Carrefour.

Photo "Le Maine Libre"

Après ce qu'ils ont appelé « la nuit de la détresse » (plus d'informations en cliquant ici), les jeunes agriculteurs de la Sarthe (JA) et la FDSEA 72 ont envoyé une lettre ouverte aux députés et aux sénateurs de la Sarthe ce jeudi.

« Cette action doit faire prendre conscience à la société que l'agriculture doit être encouragée et soutenue. Les agriculteurs sont certes des gens passionnés par leur métier, mais ils payent un trop lourd tribu pour cette passion. Nous ne pouvons plus nourrir les Français à ce prix ! » écrivent Michel Dauton, président de la FDSEA et David Bourdin, président des JA.

« Mesdames et Messieurs les parlementaires, nous comptons sur vous, les 3 600 exploitations agricoles professionnelles sarthoises comptent sur vous, les 10 000 employés de l'industrie agroalimentaire sarthoise comptent sur vous. Aidez-nous à sauver notre potentiel de production ».

A La Flèche, plusieurs actions ont été menées contre Aldi, Leclerc, U Express, Lidl et Carrefour. Après cette nouvelle action menée en pleine nuit, des panneaux ont été installés ce vendredi matin illustrant une certaine exaspération par rapport aux actions des agriculteurs.

Commentaires (6)

pour la pollution la grande distribution est championne
1alain sam, 04/07/2015 - 11:55

Bétonnage à tout va, occupant le maximum de place pour un minimum de salariés, surconsommation énergétique, surenchère de parking et de réseaux routiers, importation par avions et bateaux des produits négociés au prix les plus bas,la grande distribution n'a rien à envier aux agriculteurs sur ce point.
Quant aux choix qu'elle propose, c'est exactement l'inverse qui se produit revoir sur ce point l'excellente émission sur france5 "le monde en face" diffusée le 5/5/2015 promos prix cassés qui paie l'addition?
http://www.france5.fr/emissions/le-monde-en-face/videos/promos_prix_cass...
Enfin pour l'état de droit Edouard leclerc sera d'accord, lui qui a construit sa maison en zone non-constructible sur le littoral breton sauf exactement là ou se situe sa maison.
Ainsi que le magasin Auchan au Mans qui n'avait pas l'autorisation de s'installer. Ainsi que le directeur de Leclerc au Mans qui véhicule ses salariés sur leur temps de travail pour voter en masse "pour" la zone Bener lors de l'enquête publique, la liste peut être très longue.
Enfin pour la pollution agricole, la question se pose du libre arbitre justement.
Ils sont toujours accusés pour masquer les lobbys et les travers de la PAC.
En revanche ce sont bien les premières victimes des pollutions agricoles, et aussi eux qui payent les faillites de leurs exploitations. A chaque fois qu'on fait ses courses au supermarché on contribue à cautionner ce système.
Il faudrait que l'on prenne conscience de cela, ce ne sont pas toujours les autres qui....

Pesticides et pollution des nappes phreatiques
logjeuhan sam, 04/07/2015 - 11:01

l'agriculture en Sarthe est loin de preserver la nature ,on peut meme se demander quel taux de pesticides contient ce fumier deposé devant les grandes surfaces et les risques sanitaires qu'ils imposent à toute la population environnante. Des prelevements?
L"abus des pesticides est loin de generer une qualite de produits et est à l'origine de nombreux cancers. Nos paysages à venir seront le resultat de ces abus ,une terre morte,epuisée par des utilisateurs irrespectueux qui ne sont pas indispensables.

Toute ces saloperies polluent l'eau que nous et nos animaux boivent,tout cela pour produire plus ,et exporter plus :les surplus comme dit plus bas sont exportes sur les marches africains où ils beneficient de subventions europeennes et detruisent l'agriculture locale qui ne peut suivre.
C'est le chacun pour soi,mangez français et surtout laissez nous exporter .
Les grandes surfaces existent ,heureusement ,sinon les Français n'arriveraient plus à se nourrir s'ils devaient en passer par le canal unique de l'agriculture française et y vendent des produits importés et français ,le consommateur choisit et la qualité n'est pas et de loin chez nous.
Le Consommateur a le droit au choix ,il n'a pas à se faire imposer ce qu'il paie avec sa sueur et n'a pas à subir ces actions indignes d'un etat de Droit.
Pourquoi achete t'on de plus en plus de produits importés ? parce qu'on en a marre de ces gens egoistes qui croient vouloir nous imposer leurs choix.
Leur sort est entre leurs mains que le contribuable ne pourra pas tenir eternellement . A court terme ,cinq ans maximum ,s'ils n'ont pas mis en place leurs propres circuit de distribution pour vendre des produits de qualite reconnue ils disparaitront,on n'est pas là pour faire le boulot à leur place.
En attendant ce sont les pires pollueurs.
Mauricette

les agriculteurs ne sont qu'un petit maillon
1alain sam, 04/07/2015 - 08:25

dans l'industrie agro-alimentaire.
Depuis les années 50 leur liberté s'est réduite de plus en plus.
Ils ne sont pas responsables des lobbies de la grosse industrie, Monsanto coopératives et grande distribution. Est-on responsable de sa banque?pourtant il faut bien passer par là quant on souhaite acheter.
Même leur syndicat a un comportement mafieu.
J'en connais qui adhèrent uniquement pour que la FNSEA les laissent tranquilles, car elle a les moyens de multiplier les contrôles. Et les contrôles il y en a, à foison, et qui se renouvellent tous les 5 ans ou moins. Avec un endettement supplémentaire pour se mettre au normes.
La PAC qu'on leur renvoie à la figure comme s'ils étaient des assistés, est distribuée en fonction des rendements et des hectares donc plus ils sont gros plus ils peuvent en bénéficier A croire que le système a été créé pour éliminer les petits.
Il y a DES agriculltures et DES agriculteurs. Lorsque les agriculteurs font faillite c'est leur domaine et leur maison qui est saisie. De quoi avoir la peur au ventre, et le sentiment de s'être fait avoir car bien peu de choses émane de leur choix quand ils commencent à mettre le doigt dans l'engrenage. Par contre c'est toujours eux qu'on accuse pour l'environnement, mais jamais les lobbys et le fatras administratif qui les prive de tout libre arbitre.
Leurs coopératives ne sont justement pas les leurs, totalement pilotées par les lobbys, ce sont elles qui "négocient"les prix avec les centrales d'achat, lesquelles sont parfaitement rôdées pour négocier toujours plus bas.
C'est du vol manifeste, qui touche tous les domaines, agricultures, services et industries et génère un chômage de masse, surtout en Sarthe où elle est très présente.
En Sarthe où il y a un manque de dialogue total, ce qui provoque des manifestations plus violentes.
Les agriculteurs manifestent leurs angoisses et dans le même temps le Mans accorde l'installation d'un supermarché supplémentaire en centre ville. Pour piquer la clientèle des concurrents et aggraver le chiffre du chômage. Tout en présentant l'extraordinaire chiffre de création d'emploi avancé par la grande distribution.
De qui se moque-t-on?
L'agriculture c'est la qualité de ce que nous mangeons, toute une chaîne d'emplois qui lui est liée, c'est un paysage, c'est l'image d'une région, son terroir, c'est nos racines, notre identité . L'agriculture ça nous concerne tous, on ne peut être indifférent car quand les agriculteurs ne seront plus là, ce sera notre qualité de vie qui sera menacée, et la nourriture totalement importée.

Agriculteur et... agriculteur
JGR jeu, 02/07/2015 - 23:07

J'ai du mal à pleurer sur certains agriculteurs... Je m'explique.
Autant, un agriculteur qui fait de la qualité (en bio ou durable voire agriculture raisonnée), qui cherche des circuits courts, qui est pour faire vite disons tendance confédération paysanne, anti ferme aux mille vaches... à la rigueur je peux comprendre
mais pour la plupart : NON! Trop c'est trop.

La France est la 2ème puissance agricole mondiale... ce n'est pas grâce à nos immenses espaces agricoles utiles car bien des pays sont mieux pourvus, parce que tout simplement plus vastes. Non, c'est grâce à une agriculture productiviste. Ils produisent beaucoup... mais aussi beaucoup de cochonneries.
Ils sont passés de 3 millions à moins de 300 000 entre 1950 et maintenant ! Ce n'est pas seulement grâce à la mécanisation ! Il y a aussi des engrais, des pesticides, des destructions de paysages (arrachage de haies...) qu'ils prétendent protéger.
La preuve: cette profession est de plus en plus touchée par des cancers ! Quand comprendront-ils qu'il faut arrêter de pulvériser toutes ces saloperies ! Leur lobby s'est même mobilisé quand une loi a voulu leur imposer des distances par rapport aux habitations et mêmes aux hôpitaux et aux écoles !Même chose quand on a voulu leur imposer des fosses pour le lisier.

Ils n'hésitent pas à concurrencer à l'international d'autres nations, étouffant la naissance d'agricultures dans des contrées comme le continent africain accentuant la paupérisation, la famine, les migrations, les guerres... C'est notamment grâce à des subventions parfois énormes (sur le cheptel, sur la jachère!). Par contre, sur le marché intérieur, ils se disent écrasés notamment par la grande distribution...
Ils n'ont cas s'organiser en coopératives... Mais non, ce serait trop social! La plupart préfèrent le chacun pour soi.Ils pourraient créer de l'emploi et prendre des vacances avec un salarié agricole qui ferait la rotation sur 4 ou 5 exploitations mais la plupart sont dans le courte vue.
Alors, idéologiquement, ils sont quoi ? Capitalistes pour le commerce mondial, la concurrence quand ça les arrange... mais bien contents d'avoir des subventions quand cela leur convient.

Ils ont tous les droits : très peu sont imposables grâce à des montages financiers touchant ainsi bourses et allocations, bénéficient d'un régime spécial déguisé (la MSA) financé grâce aux autres (la solidarité quand cela les arrange...), jamais ou très rarement inquiétés pour leurs actions, sont d'immenses pollueurs (gaspillage de la ressource en eau pour faire du maïs, nitrates, algue verte...) mais pas payeurs, peuvent construire en campagne alors que de moins en moins de gens y ont accès (n'hésitant pas à faire des locations)...
Ils bénéficient d'immenses subventions (ex : les subventions pour amener le branchement à une pompe pour un captage en plein champs par rapport à celui d'une famille qui voudrait son raccordement électrique...).

Donc, oui, j'en plains certains mais finalement bien peu ! Ces quelques-uns ont bien du courage face à ce monde agricole inepte !

Promo:Fumier recyclé en jardinerie et vendu en pot d'un kilo
logjeuhan jeu, 02/07/2015 - 19:40

c'est pas simple ,les agriculteurs veulent faire de l'agriculture et l'agriculture ne nourrit pas son homme ,alors pourquoi font ils de l'agriculture ?
Normalement quand on ne vit pas d'un metier,on cherche à faire autre chose ,mais pour un agriculteur c'est pas si facile :
on les comprends,supporter un patron plus c..que nature à l'usine ou au bureau meme dans la fonction publique ( je vais pas me faire des copines) ,c'est pas une vie ,des boulots qu'on aime faire ,yen a pas beaucoup ;il y a meme des elus qui trouvent qu'etre élu c'est difficile .
Pourtant c'est ce que font 30 millions de français tous les jours dont 6 millions pointent à pole emploi .Cest pas pour ça qu'ils etalent leur merde devant les grandes surfaces et devant les fermes
Prenons la Sarthe ,par exemple,les agriculteurs sont conservateurs (je ne parle pas de leurs congelateurs bien pleins) ils ont des cooperatives où ils sont representes et qui negocient les prix devant les centrales de la grande distribution . Quand Candia ,marque de cooperative ,a disparu du Lude ,on n'a pas vu se manifester l'elan de solidarité des eleveurs.
En quoi nous clients,employes de la distribution devrions nous subir en permanence la "detresse" de l'agriculture et en payer les pots cassés ,car tout cela finit par se payer à la caisse ,là d'ailleurs où s'empilent les agriculteurs qui viennent y faire leurs courses sans etre genés le moins du monde par les produits fabriqués par des humains en detresse.
Mauricette

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.