Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Ecommoy Jemini espère la poursuite du redressement judiciaire

0 05.03.2013 16:21
L'entreprise Groupe Jemini, basée dans la Zac des Truberdières à Ecommoy, a été placée en redressement judiciaire le 8 janvier dernier.

L'entreprise Groupe Jemini, basée dans la Zac des Truberdières à Ecommoy, a été placée en redressement judiciaire le 8 janvier dernier.

Photo "Le Maine Libre"

Ce mercredi 6 mars au matin, la Direction de Groupe Jemini a rendez-vous avec le Tribunal de Commerce de Paris qui avait prononcé le 8 janvier dernier le redressement judiciaire assorti d’une période d’observation de 6 mois.

Une phase considérée comme « technique et normale » par les dirigeants de l’entreprise d’Ecommoy, spécialisée dans la conception et les licences de figurines et peluches pour enfants :

« Un rendez-vous classique, deux mois après la décision de redressement et que nous avons préparé en amont avec l’administrateur judiciaire. Il est encore trop tôt pour savoir ce qui en ressortira mais nous avons de très bons espoirs et toutes les raisons de croire que la période d’observation se poursuivra.

En nous accordant ce délai, le tribunal nous permettrait de conserver toutes nos chances de renégociation de la dette bancaire qui a affecté l’équilibre de la société dans un contexte économique difficile. Dans ce marché du jouet, Jemini doit retrouver ses marques et son potentiel créatif », résume Georges Gangand, Directeur administratif et financier de groupe Jemini.

Actuellement, l’entreprise emploie 54 personnes et la Direction, interrogée sur une possible réduction des effectifs, persiste et signe :

« En aucun cas nous ne prévoyons un Plan de Sauvegarde de l’Emploi et même si sous savons qu’aujourd’hui il nous faut réduire la voilure et viser un organigramme ciblé à 45 employés, ce qui rendrait l’entreprise plus opérationnelle, aucun départ contraint ne se fera. Seuls sont enregistrés les départs volontaires par démission et ceux engendrés par attribution naturelle, ce qui est le fait de toute entreprise. »

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.