Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

25e Heure du Livre Bilan : le bonheur des auteurs et des lecteurs

1 14.10.2013 11:50
Tout au long du week-end, des milliers de lecteurs ont afflué vers une édition 2013 de belle facture.

Tout au long du week-end, des milliers de lecteurs ont afflué vers une édition 2013 de belle facture.

Photo "Le Maine Libre", Hervé Petitbon

Dernière édition quai Louis-Blanc, le Salon du livre a fait le bonheur des auteurs et de leurs lecteurs.

Un peu moins de 30 000

« Il est probable que cette année nous n’ayons pas atteint les 30 000 entrées. Néanmoins, la fréquentation est restée très forte, surtout dimanche », résumait Thierry Hubert, le président de la 25e Heure du livre. De la littérature générale à la bande dessinée en passant par la jeunesse, les divers pôles se sont partagé l’affluence.

Douglas superstar

Sans surprise, Douglas Kennedy a fait un tabac dimanche. Une longue file patiente guettait l’arrivée de l’auteur de « Cinq jours » (Belfond). En une poignée d’heures, l’Américain a vendu plus de 250 exemplaires de son dernier roman et autant de livres de poche. Il a également fait le plein lors de la rencontre avec Brigitte Kernel.

Le Prix du « Maine Libre »

Attribué samedi à Valentine Goby pour « Kinderzimmer » (Actes Sud) le prix des Lecteurs du « Maine Libre » a remporté un vif succès. « Et même en l’absence de Valentine dimanche, le livre a continué à très bien se vendre », confiait Christian de la librairie Le Passage.

Retour aux Quinconces

La prochaine édition reviendra vers les Quinconces. « Nous pourrons alors utiliser le centre culturel pour accueillir les rencontres. Pourquoi pas aussi, en accord avec le directeur du cinéma, proposer des projections de films en lien avec la thématique. Quoi qu’il en soit, cette nouvelle installation apportera davantage de confort et nous permettra d’organiser davantage de débats », promet Thierry Hubert. Le thème du salon 2014 consacré au Congo s’appuiera sur une exposition prêtée par le musée Branly.

Retrouvez le bilan complet de la 25e Heure du Livre dans "Le Maine Libre" de ce lundi 13 octobre.

Les jurés du Maine Libre ont pris le petit déjeuner avec Léonora Miano :

Commentaires (1)

Bilan
Diablinte lun, 14/10/2013 - 14:00

Dimanche en fin de matinée, entrée sous le chapiteau. Glacial ! Mais j'avais prévu.
Je fais un petit tour, histoire de prendre la "température" et de voir. On rencontre des copains, des asso bien connues, on se repère, on discute, on hume, c'est un vrai plaisir pour qui aime lire. Et puis j'achète ce que j'avais prévu : un bouquin présentant le journal d'un chanoine du XVIII, un vrai pavé et je connais bien les auteurs, des historiens du coin puis comme 2014 arrive, j'acquière le livre lettres du lieutenant de 19 ans, un autre pavé : je pourrai cet hiver me plonger dans les écrits de ces 2 lettrés. Par hasard, en passant devant un stand, un nom m'attire, c'est celui de mon ancienne maitresse de Cp ( il ya 60ans), discussion, je vais me renseigner dans mon ancienne école puis un polar comme d'hab. J'évite toutes les vedettes, on les partout, je fouine parmi les peu connus, c'est autrement intéressant ; je croise des politiques ( de gauche) ceux de droite ont peur-être des problèmes de vue. Bref, je ressors au soleil vers 14h30, content. L'an prochain retour aux Quinconces, un vrai plaisir, la 25eme Heure a besoin d'en sacré coup de jeune.
PS : j'ai raté les Incas, normal c'est un peuple disparu. Et bravo encore pour l'édito de m. Glaize.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.