Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

24 Heures du Mans Toyota ou l'incroyable malédiction

0 18.06.2017 01:55
Après la Toyota n°7, les problèmes techniques ont eu raison de la n°9. Et la n°8 a fait un long passage au stand. Photo "Le Maine Libre" Denis Lambert

Après la Toyota n°7, les problèmes techniques ont eu raison de la n°9. Et la n°8 a fait un long passage au stand. Photo "Le Maine Libre" Denis Lambert

Toyota semblait pourtant sur la voie royale dans cette édition 2017 des 24 Heures du Mans en début de nuit. Mais la malédiction a rattrapé l'écurie japonaise. 

La numéro 7 maintenait parfaitement l'allure en tête de course. Tandis que la numéro 9 restait à l'affût non loin derrière, en troisième position dans les roues de la Porsche n°1. 

Et puis, tout s'est encore écroulé d'un coup pour le team nippon peu avant 1 heure du matin. Victime de problème d'embrayage, la Toyota de tête s'est soudain mise à rouler au ralenti. Suffisant pour permettre à Porsche de s'emparer des commandes. 

Incapable de rejoindre les stands, Kobayashi a dû jeter l'éponge peu après 1 heure du matin. 

Drôle de malédiction un an après la panne de la Toyota de Nakajima dans l'ultime tour de l'épreuve. 

Mais les déboires de la firme japonaise ne se sont pas arrêtés là. Car quelques minutes après l'abandon de la numéro 7, c'est sa petite soeur, la numéro 9, alors en deuxième position, qui s'est mise à fumer. 

Après plusieurs tentatives pour rejoindre les stands, Nicolas Lapierre a été contraint, lui aussi, de baisser pavillon. 

A 1h30 du matin, seule la numéro 8 reste en course mais dans les profondeurs du classement. Puisque, elle aussi, a été touchée par de gros dysfonctionnements techniques et a été maintenue au stand pendant près de deux heures. 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.