Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

24 Heures du Mans Panne de la Toyota n°7 : polémique autour d’un pouce levé

0 19.06.2017 22:36
La Toyota n°7 a abandonné vers 1 heure du matin.

La Toyota n°7 a abandonné vers 1 heure du matin.

Photo "Le Maine Libre" Hervé Petitbon

Toyota qui perd les 24 Heures pour un pouce levé. La polémique qui enfle en Allemagne, où se situe le siège de Toyota Gazoo racing (à Cologne), tourne autour du pilote manceau Vincent Capillaire. Explications.

Vers 1 heure du matin dimanche, la Toyota de tête, la n°7, s’arrêtait définitivement en bord de piste, pour un problème d’embrayage. Depuis, selon plusieurs médias allemands, la faute serait consécutive à une succession d’arrêts et démarrages quelques minutes avant.

La Toyota, partie de son stand, a dû s’arrêter avant de s’engager sur la piste, pour attendre le passage de la safety car. Mais un pouce levé d’une personne vêtue d’une combinaison orange et noir a fait croire à Kobayashi qu’il pouvait y aller, avant qu’il ne soit de nouveau stoppé, et ne reparte enfin une fois le feu vert allumé. La vidéo est visible ici.

Cette succession de démarrages en modes électrique et thermique aurait été fatale à la Toyota de tête.

Ce pouce levé était donc celui de Vincent Capillaire, pilote de la Ligier n°45 Algarde Pro Racing, dont la combinaison ressemble à celle des commissaires de piste, comme le montrent ces photos.

Photos "Le Maine Libre" Denis Lambert et Yvon Loué 

 

Il s'agissait d'« un geste d’encouragement », précise sur son profil Facebook le pilote manceau, qui fait part de ses regrets.

 

Mais les sites internet des médias allemands n’y vont pas de main morte : « Cet homme a volé la victoire Toyota » titre Autobild, tandis que l’Express parle d’un « sabotage ».

Toyota, le principal intéressé, n’a rien dit des raisons de cette panne.

Disqualification de la Vaillante Rebellion, 3e au général

Plus d'informations dans "Le Maine Libre" de ce mardi 20 juin. Un journal à lire en version numérique en cliquant ici.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.