Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

24 Heures du Mans La réaction des pilotes après cette incroyable 84e édition

0 19.06.2016 16:28
  • Photo "Le Maine Libre"

    Découvrez la réaction des pilotes après cette incroyable 84e édition des 24 Heures du Mans.

  • Les pilotes de la Porsche n°2 : Neel Jani, Mark Lieb, Romain Dumas.

    Les pilotes de la Porsche n°2 : Neel Jani, Mark Lieb, Romain Dumas.

  • Les pilotes de la Toyota n°6 : Mike Conway, Kamui Kobayashi, Stéphane Sarrazin.

    Les pilotes de la Toyota n°6 : Mike Conway, Kamui Kobayashi, Stéphane Sarrazin.

  • Les pilotes de l'Audi n°8 : Lucas Di Grassi, Loïc Duval, Olivier Jarvis.

    Les pilotes de l'Audi n°8 : Lucas Di Grassi, Loïc Duval, Olivier Jarvis.

Voici la réaction des pilotes, à l'arrivée de cette incroyable 84e édition des 24 Heures du Mans.

LM P1

Neel Jani (vainqueur avec Porsche) : « On me dit à la radio que la Toyota perd de la puissance. Encore deux tours, pousse pousse, peut-être peut-on les rattraper ! Après je les ai vus arrêtés dans la ligne droite, c’était surréaliste, je n’y ai pas cru. A ce moment là je n’ai pas d'émotion particulière car je n’arrive simplement pas à y croire. C’était une course très serrée, j’ai poussé à fond à chaque tour, presque comme en qualifs. Après, dans les dernières minutes on a eu un problème avec la roue avant gauche. Nous sommes rentrés pour des questions de sécurité, car on voulait assurer le coup, nous n’étions pas sûr de finir la course avec un pneu dans cet état. »


Marc Lieb (vainqueur avec Porsche) : « C’était une course difficile car il fallait toujours être à fond, surtout que nous avions des difficultés pour ravitailler. C’était très dur à gérer mais c’est une grande réussite au final, après le scénario qu'on connaît. »


Romain Dumas (vainqueur avec Porsche) : « Nous sommes tous sur le podium mais nous avons du mal à réaliser ce qui nous arrive. Nous sommes peinés pour Toyota. Personne n’imaginait ça. Mais quand on a la victoire comme ça, évidemment vous la prenez, vous ne dites pas non. »

 

Stéphane Sarrasin (2e sur la Toyota n°6) : « Quand j’ai vu l'autre Toyota ralentie, j’ai levé le pied également pour me mettre derrière lui car je pensais qu’il m’attendait pour l'arrivée. Finalement, on m’a dit à la radio qu’il fallait le doubler car il avait un problème. Tant qu’on n’a pas passé la ligne, ce n’est pas gagné. C’est très triste pour toute l’équipe qui a énormément travaillé. Mai nous avons aussi montré que nous étions dans le match pour la victoire. En 2014 on avait clairement la meilleure voiture. Cette année, nous étions en course pour la victoire, presque jusqu'au bout, mais malgré tout Toyota a montré qu’il était dans le match. »

 

Kobayashi (2e sur la Toyota n°6) : « Personne n’imaginait ce qui allait arriver cet après-midi. Nous pensions que nous allions y arriver mais voilà, ça s’est passé. Nous avons néanmoins montré que nous avons les moyens de gagner Le Mans. Et l’année prochaine nous reviendrons plus forts. »


Lucas Di Grassi (3e sur l'Audi n°8) : "Je ne savais pas que j’étais sur le podium. On m’a appelé mais je ne le croyais pas, je disais non non, vous faites erreur. Être sur le podium c'est une satisfaction après l’horrible course que nous avons eue chez Audi. Cette course ce n’est pas Audi. Nous avons eu trop d’ennuis, nous devons nous améliorer. Nous avons beaucoup de travail à faire. »


Loic Duval (3e sur l'Audi n°8) : « La liste des choses qui n’ont pas fonctionné correctement est très longue. La première, déjà, c’est qu’on manquait de rythme. Nous n’avons pas été au niveau de l’événement. Quand on est chez Audi on ne court pas pour faire un podium mais pour gagner. Quand on voit ce qui s’est passé pour Toyota, on relativise en se disant que ça peut être encore plus dur à vivre que ce que nous avons vécu. »


Oliver Jarvis (3e sur l'Audi n°8) : « Nous avons beaucoup de travail à faire, mais il faut aussi féliciter Porsche et Toyota. 
Je suis désolé pour les gens de Toyota, qui n’ont pas la récompense pour leur énorme travail. Il faut qu’on s’occupe de nous mais avant tout il faut féliciter Porsche et aussi les gars de chez Toyota. »

 

LM P2

Nicolas Lapierre (vainqueur avec Alpine) : « C’est quelque chose de très spécial. Représenter Alpine ici c’est une grande responsabilité. Nous avions cette lourde tâche. C’est une belle victoire, pleine d’émotions. »

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.