A l’assaut du Paris-Brest-Paris, monsieur le maire relève le défi

0 21.11.2011 13:39

Six intrépides du Cyclo-Club de la Vègre à Tennie s’élanceront dimanche de Saint-Quentin-en-Yvelines à l’assaut des 1 230 km du Paris-Brest-Paris. Dans cette équipe, Jean-Luc Jardin le maire de Neuvillallais. « Ce n’est pas la distance qui effraie, mais le temps. A vélo, on redoute la pluie. Quand on roule sur une chaussée balayée par l’eau et les bourrasques, on se demande ce qu’on fait là ! ».Depuis qu’il a accepté voici un an le défi lancé par ses équipiers du CCV de Tennie, Jean-Luc Jardin soigne sa préparation. Le Paris-Brest-Paris, 1 230 km à parcourir en quatre jours à une moyenne d’environ 24 km/h est au vélo ce que le marathon de Paris est au piéton. Un test d’endurance partagé dans l’effervescence d’un peloton bigarré doublé d’une authentique performance. En l’occurrence, le terme « d’épreuve » sportive prend tous son sens.À défaut de viser un classement, il espère « entrer dans la famille de ceux qui bouclent le parcours en 90 heures ». A 62 ans, le challenge force l’admiration. Et puisque le tracé a le bon goût de traverser le nord de la Sarthe, le groupe du CCV profitera au retour d’une escorte. « A l’aller c’est impossible car nous passerons par Villaine-la-Juhel en pleine nuit. Mais au retour, il est prévu que le club de Tennie nous accompagne pendant une quarantaine de kilomètres ». Un soutien sûrement bienvenu.Frédérique Bréhaut

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.