1000 km de Spa : Sébastien Bourdais prépare les 24 Heures

0 21.11.2011 11:31

Après une semaine d’oxygénation à Chamonix, marquée par des courses d’escalades, du VTT et du Canoë, puis deux jours passés à Clairfontaine, l’équipe officielle Peugeot est fin prête pour attaquer sa première course européenne de la saison en Belgique (dimanche). Vainqueur à Sebring en mars dernier, sans Audi, la marque au Lion avait délégué l’équipe Oreca au Castellet où, comme prévu, l’Audi R15 Plus de McNish et Capello a ouvert victorieusement le championnat Le Mans Series. « Je ne sais pas si Spa peut être présentée comme la première opposition entre les favoris du Mans », explique Sébastien Bourdais, « mais c’est surtout notre première confrontation directe avec Audi de la saison ». Associé à Simon Pagenaud et Pedro Lamy le Sarthois piaffe d’impatience à l’idée d’en découdre sur le circuit des Ardennes où près de cinquante voitures sont attendues au départ. « Il va y avoir du trafic et cela veut dire qu’il faudra être très vigilant. Les trois voitures seront dans la même configuration aéro « sprint » qu’à Sebring. Il ne s’agit donc pas de la version du Mans qui sera plus performante. Maintenant, aussi près des 24 Heures, il ne faut pas casser d’auto non plus… »Composer avec la météoSecond à Sebring en mars dernier après une fin de course sur les talons de Wurz, le Sarthois sait également que des consignes entre les trois Peugeot pourront être données : « Je ne sais pas si on va nous laisser nous affronter… En attendant, la météo ne s’annonce pas terrible ». Un point de contrariété où plutôt une habitude avec laquelle Seb a déjà eu à composer, avec un certain succès d’ailleurs, sur le circuit de Spa où il accéda à la Q3 au volant de sa Toro Rosso (Formule 1/2008) après avoir réalisé le meilleur chrono de la Q1 !. «Cela reste ma meilleure qualification. Spa est un circuit que j’adore, l’un des plus beaux avec Elkhart Lake aux Etats-Unis. En GT comme en monoplace j’ai souvent été dans le coup à Spa. Sauf que là, c’est la première fois que je roule avec un Proto. » Vainqueur en 2002 sur la Viper de Jack Lecomte, second en F3000, Seb aimerait connaître la même réussite que son jeune coéquipier Simon Pagenaud (Peugeot) en 2009 qui s’était imposé à ses débuts avec le Proto 908.Sans les MansellLa famille Mansell (Ginetta) a finalement renoncé à courir les 1000 km de Spa pour mieux se préparer pour les 24 Heures du Mans.Bruno Palmet

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.