1000 km de Spa : Sébastien Bourdais prépare les 24 Heures

0 21.11.2011 09:30

Après une semaine d’oxygénation à Chamonix, marquée par des courses d’escalades, du VTT et du Canoë, puis deux jours passés à Clairfontaine, l’équipe officielle Peugeot est fin prête pour attaquer sa première course européenne de la saison en Belgique (dimanche). Vainqueur à Sebring en mars dernier, sans Audi, la marque au Lion avait délégué l’équipe Oreca au Castellet où, comme prévu, l’Audi R15 Plus de McNish et Capello a ouvert victorieusement le championnat Le Mans Series. « Je ne sais pas si Spa peut être présentée comme la première opposition entre les favoris du Mans », explique Sébastien Bourdais, « mais c’est surtout notre première confrontation directe avec Audi de la saison ». Associé à Simon Pagenaud et Pedro Lamy le Sarthois piaffe d’impatience à l’idée d’en découdre sur le circuit des Ardennes où près de cinquante voitures sont attendues au départ. « Il va y avoir du trafic et cela veut dire qu’il faudra être très vigilant. Les trois voitures seront dans la même configuration aéro « sprint » qu’à Sebring. Il ne s’agit donc pas de la version du Mans qui sera plus performante. Maintenant, aussi près des 24 Heures, il ne faut pas casser d’auto non plus… »Composer avec la météoSecond à Sebring en mars dernier après une fin de course sur les talons de Wurz, le Sarthois sait également que des consignes entre les trois Peugeot pourront être données : « Je ne sais pas si on va nous laisser nous affronter… En attendant, la météo ne s’annonce pas terrible ». Un point de contrariété où plutôt une habitude avec laquelle Seb a déjà eu à composer, avec un certain succès d’ailleurs, sur le circuit de Spa où il accéda à la Q3 au volant de sa Toro Rosso (Formule 1/2008) après avoir réalisé le meilleur chrono de la Q1 !. «Cela reste ma meilleure qualification. Spa est un circuit que j’adore, l’un des plus beaux avec Elkhart Lake aux Etats-Unis. En GT comme en monoplace j’ai souvent été dans le coup à Spa. Sauf que là, c’est la première fois que je roule avec un Proto. » Vainqueur en 2002 sur la Viper de Jack Lecomte, second en F3000, Seb aimerait connaître la même réussite que son jeune coéquipier Simon Pagenaud (Peugeot) en 2009 qui s’était imposé à ses débuts avec le Proto 908.Sans les MansellLa famille Mansell (Ginetta) a finalement renoncé à courir les 1000 km de Spa pour mieux se préparer pour les 24 Heures du Mans.Bruno Palmet

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.